Définitions CBG et CBD

CBG versus CBD
CBG versus CBD

Qu’est-ce que le CBG ?

Le cannabigerol est l’un des nombreux principes actifs présent dans le cannabis. Le THC et le CBD sont les plus connus mais il existe pourtant plus d’une centaine de principes dans le cannabis, dont le CBG. Le CBG semble être à l’origine de la production du CBD et du THC, au moment de la croissance de la plante le CBG est présent puis il se transforme petit à petit en CBD.

On peut donc dire que le cbg est la molécule mère du cbd. 

Les effets du cannabigerol

Comme je le disais un peu plus haut, il existe peu d’études sur les effets du cannabigerol seul. Les informations que je vais vous donner ici sont donc à prendre avec des pincettes et beaucoup plus d’études sur le sujet sont nécessaires avant de tirer des conclusions.

Tout d’abord, il est à noter que le cannabigerol n’est pas une substance psychotrope et ne provoque donc pas de sensation de “planer” comme pourrait le faire le THC. Il semble aussi que le cannabigerol ne provoque pas de dépendance ni de puissants effets secondaires comme cela peut être le cas avec le THC. En cela le CBG se rapproche donc du CBD, il a d’ailleurs beaucoup d’effets en commun. Voir notre article les effets du CBD pour le détail des effets du cannabidiol.

Un effet anti-inflammatoire

Tout comme le CBD le CBG semble efficace contre les inflammations et permettrait donc de soulager certaines douleurs. Plusieurs études soulignent ses propriétés anti-inflammatoires dans le traitement de maladies avec des douleurs chroniques.

Stimulation de l’appétit

Là où le CBD agit plutôt comme un coupe faim a forte dose selon plusieurs études, il semblerait que le CBG soit responsable de la “fringale” du fumeur. Ce ne serait donc pas le THC qui serait responsable de la stimulation de l’appétit mais bien le cannabigerol.

Vasodilatateur

Selon cette étude le CBG dispose d’un effet vasodilatateur, il serait donc utiliser pour lutter contre une pression sanguine trop haute. C’est notamment le cas des glaucomes, pour lesquels les chercheurs étudient l’utilisation du cannabigerol.

Anxiolytique

Le cannabigerol, tout comme le cannabidiol, propose des propriétés anxiolytiques. Il est donc efficace pour lutter contre le stress, la dépression ou les insomnies. Il existe cependant très peu d’études sur le sujet et il n’est pas possible d’affirmer quoi que ce soit pour le moment.

Qu'est-ce que le CBD ?

Le mystère de la définition du CBD tient dans les trois lettres de son abréviation. Il serait en effet tentant de penser que ces lettres sont un acronyme, et cachent donc trois mots. Au contraire, un seul terme se cache derrière ce surnom désormais passé dans l’usage commun : cannabidiol.

Selon une analyse purement étymologique, le mot peut être séparé en deux parties distinctes. Elles nous donnent toutes deux des informations précieuses sur la définition du CBD. « Cannabi », la racine du mot, se retrouve dans cannabis : la plante dont la molécule est extraite. Un diol est quant à lui un composé chimique répondant également au nom de glycol. Il doit son nom à la composition chimique de sa molécule, incluant des atomes d’oxygène et d’hydrogène, et s’illustre par des réactions similaires aux molécules d’alcool. Cela ne veut pourtant pas dire que le CBD est un alcool. Par définition, le CBD n’est au contraire qu’une molécule organique extraite du plant de cannabis.

À l’état naturel, cette molécule est présente en grande quantité dans les plants de marijuana. Ce que l’on veut dire par cannabidiol dans le langage courant qualifie cependant la molécule une fois extraite du végétal. Sous sa forme la plus pure, elle se présente sous la forme de cristaux. Extraite comme huile essentielle, elle se présente en toute logique sous forme huileuse. Elle est alors très facile à incorporer dans une autre solution. Le CBD a ainsi notamment été popularisé par l’apparition des cigarettes électroniques et son utilisation en tant que liquide de vape.

Différences entre CBD et THC

Bien connu du grand public, le THC est la molécule psychoactive du cannabis. C’est donc elle qui est responsable des effets planants provoqués par la consommation de marijuana. Le CBD, au contraire, n’est pas un stupéfiant.

De nombreuses variétés de cannabis existent, toutes présentant à l’état naturel des compositions différentes. Leurs taux en THC et CBD sont donc eux aussi variables. Le cannabis du marché noir contient généralement un fort taux de THC (en moyenne 15%) alors qu’on cherche à le faire disparaître au profit d’une concentration plus élevée en cannabidiol dans les plantes légales. Il est en effet possible de créer de nouvelles variétés de plantes correspondant à ces critères par hybridation.

Grâce à son absence d’effets psychoactifs, le CBD permet donc de bénéficier de propriétés du chanvre sans perdre le contrôle de soi. C’est ce qui lui vaut son surnom de cannabis thérapeutique.

En résumé : qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabidiol est le second cannabinoïde le plus présent à l’état naturel dans le cannabis, juste derrière le THC. Recherché pour ses effets vertueux (il serait notamment décontractant, antiinflammatoire et antidépresseur), il est totalement légal. Il n’entraîne ni effets stupéfiants, ni addiction, ni autres effets secondaires notoires.

Vous aimerez aussi...

Êtes-vous majeur ? Pour accéder au contenu du site, vous devez avoir plus de 18 ans. Si ce n'est pas le cas, veuillez quitter le site.